Princesse Mononoké

Partagez
avatar
Dragon Kevin
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 27
Nombre de messages : 21039
Humeur du moment :

anime Princesse Mononoké

Message par Dragon Kevin le Dim 29 Mai 2011 - 19:10



Nom : Princesse Mononoke
Année : 1997
Studio : Ghibli
Type : Film
Genres : Fantastique, Aventure
Durée : Environ 120 minutes



Prince d'un paisible petit village entouré d'une vaste forêt, Ashitaka est un jeune samouraï qui ne vise qu'à protéger les habitants de son village et ce qui l'entoure. Alors que cela semblait être une journée comme les autres, armé de son arc et surveillant toutes activités suspectes aux alentours, notre jeune arché ressentit une présence non-loin qui n'était ni celle d'un animal, ni celle d'un humain.

C'est alors que survint de la forêt un énorme sanglier recouvert d'une matière visqueuse de couleur noire, dont ressortait du corps des sortes de tentacules. Ashitaka n'avait jamais vu de telle créature, le vieille homme de la tour de guet bientôt à ses cotés intervenint car lui savait ce qu'était cette chose. Il s'agissait d'un dieu des ténèbres... Qui est en fait un animal dont la rage et la haine l'a emporté et qui s'est vu consumer par les ténèbres.



Il eut à peine le temps de finir sa phrase que la créature leur fonça dessus et fit effondrer la tour, avant de partir en direction du village. L'objectif de ce sanglier rongé par les ténèbres était d'exterminer tout les humains qui croiseraient son chemin. C'était eux qui étaient la cause de cette mutation, non pas les villageois en particulier, mais les Hommes.

Étant parvenu de justesse à sauter de la tour de guet dans un arbre, sur le dos de son daim apprivoisé, Ashitaka partit en direction du dieu des ténèbres afin de l'arrêter avant qu'il ne blesse quelqu'un. Le jeune homme vint à bout du sanglier grâce à ses aptitudes d'arché, mais il ne s'en sortit pas indemne. En effet, au cours de l'affrontement l'un de ses bras fut touché par les ténèbres, et une profonde douleur l'envahit.



Après que la chamane du village lui eu prodigué les premiers soins, Ashitaka et les hommes les plus anciens du villages furent convoqués dans la tente du chef car elle avait une déclaration importante à faire. Elle leurs apprit que le bras d'Ashitaka avait été maudit en entrant en contact avec la matière noire et que la marque maudite qui recouvrait maintenant partiellement son bras allait s'étendre, jusqu'à atteindre les os, et causer la mort du jeune Samouraï.

Elle lui apprit qu'il pouvait soit attendre sa mort et rester dans le village, soit partir à la recherche de la source de la transformation du sanglier, afin d'espérer peut-être trouver un remède. Sans l'ombre d'une hésitation, il déclara qu'il partirait dès ce soir en direction de l'Ouest. C'est alors que la chamane lui remit une roche noire qu'il pouvait tenir dans le creux de sa main et qui avait été trouvée dans le corps du malheureux animal. Ceci était sans doute un indice. C'est alors qu'en compagnie de son fidèle ami le daim il prit la route, la colère et la rage au ventre, bien décidé à se venger et à percer ce mystère.



C'est donc ici que débuta l'aventure d'Ashitaka, à une époque troublée, lorsque le système féodal médiéval s'est effondré et que la société s'est dirigée vers l'ère moderne. Notre jeune aventurier découvrit bien assez tôt toute la haine, la violence, le pillage, le vol, la famine, les maladies qui l'entourait. Mais bien décidé à accomplir sa quête, il ne se laissa pas abattre et il continua son parcours.

Au cours de son périple, il secourut deux hommes blessés qu'il escorta jusqu'au village industrialisé où ils résidaient. Devant lui se tenait une forge géante entouré de quelques maisons et barricades et dont la principale utilité était de transformer les minerais de fer en armes à feu. Quant à ses armes, elles avaient pour utilité de servir à combattre les animaux protecteurs de la forêt qui les empêchaient de raser la forêt. Car oui, jusqu'à plusieurs kilomètres autour de la forge et de son village, il ne restait rien. Les montagnes étaient nues, malgré les efforts des animaux afin de replanter de la végétation, tout était rasé, encore, et encore, et encore, le bois alimentant les forges sans relâche.



Une fois pénétré dans le village, Ashitaka eut face à lui la personne qui était la cause de cette souffrance qu'il devait maintenant porter. Il s'agissait de Eboshi Gozen, la chef du village. Son objectif était de s'approprier toujours plus de terres, et pour ce faire, il lui fallait la tête du dieu de la forêt, le Dieu Cerf, qui a le pouvoir de donner la vie et la mort. Mais afin d'y parvenir, il lui fallait assez de puissance pour venir à bout des animaux protecteurs, tels que les sangliers, les ourang-outans et les loups.

Alors qu'elle avoua à Ashitaka que c'était elle qui avait tiré avec l'une de ses armes sur le sangliers qui avait tenté par la suite d'attaquer son village, la haine commença à le submerger, et c'est à ce moment précis que la Princesse Mononoke entra en scène.



Accompagné d'une louve et de ces deux petits, elle attaqua le village, sautant de toits en toits, à la recherche d'Eboshi. Dans ce village elle était crainte car elle avait été abandonnée par les hommes lorsqu'elle était bébé, elle avait été recueillie par une louve, et maintenant les hommes avaient pour objectif de se débarrasser d'elle qu'ils considéraient maintenant comme une sauvage, mais ils souhaitaient également faire disparaitre la forêt et ses résidents. Mais, pour Mononoke, hors de question de laisser Eboshi mettre ses plans à exécution, et pour ce faire, il fallait la tuer !

Alors que Eboshi et la Princesse Mononoke étaient entrain de se livrer un duel sans merci à coup d'arme blanche, quand, faisant appel aux pouvoirs des ténèbres résidents dans son bras droit, Ashitaka intervint, les séparant en les mettant KO d'un seul coup. Il prit ensuite Mononoke sur son dos et s'en alla. Elle avait des dizaines d'armes braquées sur elle, donc même si elle avait remporté ce duel, elle n'aurait pas survécu car elle se serait fait fusiller sur le champ. Et Ashitaka ne pouvait pas les laisser faire, il pensait également qu'il fallait contrecarrer les plans de dame Eboshi. Mais avant cela, il devait mettre la Princesse à l'abri en la rendant à la meute de loups.



Donc que faire? D'un coté Ashitaka aimait lui aussi la forêt, la nature, ... et ne pouvait pas les laisser prendre la tête du Dieu Cerf. Et de l'autre, il ne souhaitait pas plus de morts et laisser la Princesse Mononoke ainsi que les animaux de la forêt déchainer leur haine envers les hommes. Mais en même temps ses jours étaient comptés à cause de la malédiction et il devait trouver un remède au plus vite.

Les Hommes et la nature parviendront-ils un jour à cohabiter ensemble?




Mon avis

Après "Nausicaa de la vallée du vent", voici une autre oeuvre de Miyazaki qui dénonce la stupidité de l'Homme, son individualisme et sa cruauté.

Déjà la première chose qui frappe, c'est le coté sanglant de ce film. En effet, ne soyez pas étonnés de voir des membres arrachés et des têtes voler. Mais d'après l'auteur, c'était nécessaire afin de bien mettre en avant la gravité des situations, et finalement il a bien eu raison.



De bout en bout nous sommes pris aux tripes par le destin de ce jeune guerrier prêt à tout pour ses idéaux et dont le courage ainsi que la témérité ne laisseront pas insensible. Tout comme Nausicaa avait été un exemple de part ses actions et sa philosophie de la vie qui ne doit pas être gâchée, Ashitaka est à peu près pareil. Un petit détail qui m'a bien plu, ici on a droit à quelques scènes de combats, et elles sont très classes, car le jeune héros maitrise son arc comme un maitre.

D'un point de vue visuel, le film date de 97, donc ne vous attendez pas à quelque-chose d'exceptionnel, mais la qualité de l'animation est malgré tout très bonne, même si personnellement je n'ai jamais rien eu à reprocher de ce point de vue là aux films de Miyazaki.



Et enfin du point de vue sonore, un gros coup de coeur ! On a droit à des musiques tout simplement sublimes tout au long du film, avec une musique de fin qui laisse sur le fiacre.

Donc je n'ai qu'un conseil à vous donner : jetez vous dessus si vous n'avez pas déjà vu ce film ! Sans doute le meilleur film de Miyazaki, même si "Nausicaa de la vallée du vent" avait déjà mit la barre très haute...



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

anime Re: Princesse Mononoké

Message par Ana le Mer 1 Juin 2011 - 15:19

Youp ! y avait déjà une fiche sur le site mais la tienne me semble plus complète... j'ai pas le temps de la lire aujourd'hui mais demain je m'y mets ^ ^ On pourra coupler les fiches pour le site si ça te va ?
avatar
Dragon Kevin
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 27
Nombre de messages : 21039
Humeur du moment :

anime Re: Princesse Mononoké

Message par Dragon Kevin le Mer 1 Juin 2011 - 15:33

OK, pas de soucis ^^


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

anime Re: Princesse Mononoké

Message par Ana le Ven 3 Juin 2011 - 12:16

Youp ! je ferai ça la semaine pro... là pas le temps.... j'en ai marre de faire le boulot de plusieurs personnes en même temps... et pour le même salaire...
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

anime Re: Princesse Mononoké

Message par Ana le Ven 10 Juin 2011 - 11:18

Double post pour te dire que j'ai ajouté ton avis à la fiche existante sur le site d'autant que de ce côté là elle était très vide...

Mais pour le résumé et bien... je pense que tu en dévoile trop.. ^ ^ je sais combien il est dur de résister à la tentation mais là tu racontes carrément la moitié du film ! Il y avait quelques erreurs que j'ai corrigé (orthographe, ponctuation et puis le gars dans la tour de guet ce n'est pas Ashitaka ^ ^ en fait le prince le rejoint dans la tour mais lui il faisait une ronde dans les bois juste avant de sentir la présence du sanglier) mais je n'ai rien touché d'autre...(bien que Mononoke soit en fait un surnom que lui donnent les hommes du village des forges, son vrai nom c'est San).

Pour ton avis je suis dans l'ensemble d'accord avec toi sauf pour l'animation qui est déjà splendide, un poil au-dessus des autres films de Miyazaki et annonce le splendide voyage de Chihiro ! surtout le traitement de la forêt, de l'aspect du dieu cerf quand il est géant etc... c'est féérique !

Ton avis sur la musique m'a donné une idée de fiche zic : Joe Hisaishi ^ ^

Beau boulot sinon cette fiche !

Contenu sponsorisé

anime Re: Princesse Mononoké

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 25 Nov 2017 - 14:07