[Test] Resident Evil

Partagez
avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

[Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Lun 12 Avr 2010 - 18:12

Resident Evil





Développeur : CAPCOM
Editeur : VIRGIN
Genre : Survivre dans l'horreur, 1 Joueur
Format : Psone, Saturn
Année : 1996



Vous voulez avoir peur. En êtes-vous sûr. Certains jeux sont devenus mythiques et emblématique pour toute une génération de joueurs.. Des éditeurs de génie malgré le poids des années arrivent encore à surprendre.






Où est la source ?


J'affirmerai que Résident Evil a eu plusieurs influences avant sa création en 1996. Il fallait des bases solides afin d'engendrer une telle références.
Sortie en premier sur l'univers PC, Infogrames, société française avait édité un jeu qui reprenait une ambiance digne des oeuvres littéraires de HOWARD Philipps LOVECRAFT. Il est très apprécié car il s'agit de la littérature fantastique. Je vous invite à lire le lien. fr.wikipedia.org...



Le créateur d'Alone in the Dark se nomme Frédérique RAYNAL . Vous êtes une personne où vous voulez connaître les raisons de la mort d'un de vos parents, et vous héritez d'un manoir. Des fantômes, déplacements d'objets constitueront le lot d'étranges actions. Ici, le héros sera plus cette bâtisse. Par ailleurs, plusieurs suites ont vues le jour dont l'excellent Alone in the Dark sorti sur Psone.





Le géniteur Shinji MIKAMI avait également conçu un prémice à ce hit, seulement peu de gens connaissent ce titre : Sweet Home, un Rpg, où vous devez survivre dans un manoir, uniquement en import.



Le scénario

A la suite de sanglantes agressions aux alentours d'un laboratoire de recherches biologiques, un groupe d'intervention, l'équipe Bravo est envoyé sur les lieux pour mener l'enquête.
Dès leur arrivée, ils sont violemment attaqué par un monstre sanguinaire ; et se retrouvent dans un manoir.

A vous de jouer maintenant ! C'est à bout de souffle que vous pénétrez dans la demeure isolée.
L'histoire se rapproche également de l'univers des films d'horreur de George Romero, où vous êtes seul contre tous face à une horde de zombies.

A savoir, l'introduction est réalisée en noir et blanc afin de ne pas choquer le joueur, et certaines scènes en version européenne ont été supprimées, la censure.
Plus tard, je reviendrai sur ce thème.
Également, nous sentons bien l'influence cinématographique, à travers la présentation des protagonistes.



L'équipe réduite au silence

Brad Vickers, le pilote de l'hélico des ALPHA se barre et Joseph Frost se fait laminer. Les autres arrivent à se réfugier dans le fameux manoir en question.

Les survivants au début du jeu sont au nombre de quatre. Ces militaires ont chacune leurs spécialités, présentés dans l'introduction.
Chris Redfield ( frère de l'héroïne de RE 2 et RE: Code Veronica, la célèbre Claire Redfield), Jill Valentine (femme très active), Barry Burton (vieil ami de Chris, indiqué lors d'une séquence cinématique), et pour finir, Albert Wesker (responsable de l'équipe Alpha).
Plus tard, vous retrouverez une survivante de l'autre équipe Rebecca Chambers, une infirmière.
STARS : Special Tactics and Rescue Squad.

Au début de l'aventure, vous avez le choix de choisir les deux héros : Chris et Jill.
Sachant que Chris offre une meilleure puissance mais en contre partie, le jeu sera plus corsé en raison du rationnement des munitions.
Jill permet une aventure plus facile, car elle peut transporter plus d'objets sur elle et vous trouverez aisément des soins (spray) en cas de blessures ou d'empoissements.




Au cours de cette mission de survie, vous trouverez des indices vous indiquant les raisons de cette panique et plusieurs fins sont disponibles suivant les actions effectuées comme sauver Rebecca des Hunters (hommes transformés en mutants ressemblant à des grenouilles géantes armées de griffes).

Une gestion de la peur et des équipements


Vous évoluez au sein de décors 3D pré calculé, cela permet des angles de caméra fixes qui plongent directement le joueur dans l'angoisse.
Vous sentez épiés par on ne sait quelle personne, l'effet est réussi, ceci apporte un sentiment de peur car nous avançons pas à pas.
L'influence cinématographique joue un grand rôle pour ce titre.

Pour progresser à l'intérieur de cette maudite demeure, vous aurez à votre disposition d'une panoplie d'armes et d'accessoires (crochet pour déverrouiller les portes).
Suivant les coups subis, votre héros réagira de plusieurs manières. Un poison inoculé par une araignées, vous fera perdre de la vie progressivement, mais ralentissant vos mouvements en cas de fuite. Afin de remédier à ce souci, vous vous soignez à l'aide de plantes trouvées à plusieurs endroits, également le spray redonnant intégralement l'énergie.

Si vous coincez sur une énigme, regardez vos archives outre les événements transcrits parmi les journaux, des indices sont dissimulés comme un code secret pour le mot de passe d'un ordinateur (ADA).
Les énigmes ne sont pas bien compliquées, il suffit d'un peu logique.

Des salles de sauvegarde offrent le choix de s'arrêter et de reprendre plus tard la partie, mais aussi de remplir son inventaire pour mieux repartir à l'assaut.
Les coffres contiennent des éléments multiples (médaillons, herbes, munitions, armes), l'avantage de ce rangement, vous retrouvez facilement des objets bien utiles sans les avoirs sur soi, ce qui peut vous rencontrer à certaines parties du jeu.




Nos amis, les bêtes

Outre, les hommes transformés en mort-vivants, Neptune (requin) et ses compagnons constituent le bestiaire de ce titre.
Même les corbeaux se mêlent de la partie lors de l'échec de l'énigme des tableaux, sans omettre l'épisode du balcon.

La majorité se supprime facilement à l'aide d'arme basique comme le fusil à pompe, ou le berretta 9mn (arme utilisé lors de mon service militaire). Le meilleure ami de l'homme sera un ennemi féroce car il vous s'attaque à deux endroits : jambe et à la gorge, ces gentils doberman seront réduits au silence à l'aide de quelques balles bien placés.

Les araignées géantes se détruisent facilement avec un lance grenades, préférez le modèle incendiaire, de plus une reine officiera de boss lors d'un passage.
Je n'oublie le requin seigneur de l'océan, vous courrez dans un couloir inondés afin d'enclencher le mécanisme de vidange et ensuite quelques coups de fusil pour ne plus parler de ce monstre qui bouge encore malgré son élément vital, l'eau.

Gardez le colt, revolver puissant pour des ennemis comme les Hunters, car ces bestioles sont coriaces et en plus elles bougent rapidement.



Sabotage, la censure

En Europe, le titre original Bio Hazard a été changé suite à des droits d'un groupe musical qui portait ce même nom. Resident Evil fut choisi en France et aux Etats-Unis.

Toujours des détails qui tuent, le héros Chris ne fume pas, protection pour les mineurs, sans doute, certes cela tue progressivement, surtout lorsqu'on voit la lutte contre le tabac à l'heure actuelle.
Joseph, membre de l'équipe, sa mort atroce a été profondément atténuée puisque la version originale, la présentation est placé en couleur et nous voyons la gorge ouverte avec le regard livide.

Lors de la première rencontre avec le premier zombie, la tête d'une victime roule sur le sol et nous voyons du sang sur le visage de ce mort vivant.
D'autres gestes ont été modifiés lors de l'écrasement d'un monstre et réduisant le bruit.

Ayant la version Director cut Europe, nous disposons de quelques visions plus impressionnantes du jeu, mais rien pour justifier une modification encore très atténuée du jeu sorti au Japon.




Le filon tourné vers le septième art


Resident Evil a été une manne propice à générer des bénéfices supplémentaires en se penchant sur le cinéma fantastique.
Connaissant les piètes adaptations de jeu vidéo au cinéma, prenez le cas de Double Dragon, seul le premier Mortal Kombat reprenait temps bien que mal les bases du jeu.



Les puristes vous affirmeront que le titre ne doit pas être exploité de cette façon. Je suis d'accord en partie avec eux, on retrouve très peu d'éléments du jeu, et le réalisateur profite de la lience.
Il faut voir comme un bon divertissement, sans plus, et non considérer comme un hommage au soft de Capcom.

Résident Débile est une pure parodie de Resident Evil avec Metal Gear Solid, un humour potache, sans sombrer dans une décadence sans fin.
Des bruitages ont été repris ainsi que quelques éléments rappelant le jeu.



Encore exploité

Résident Evil Zero devait sortir sur la N64 en accord avec Nintendo. Capcom préférant attendre décida d'éditer un remake.
L'éditeur d'Osaka a offert malgré les réticences de certains. Capcom était bien connu de sortir des suites avec très peu modifications afin de ne pas « se fouler ».

Ce jeu sur Gamecube, outre un exploit graphique a donné un nouveau souffle à la Saga, bien que les énigmes sont assez similaires, on ne dirait pas à un bête remake.
Les effets de lumières des pièces démontrent la profondeur du jeu, mais encore plus de noirceur.




Vous disposez de quelques nouveautés, comme l'utilisation lors d'un corps à corps, d'armes secondaires comme une seringues, ou une grenade.
Ce petit plus relance l'intérêt.
Des arrivées spectaculaires comme la plante 42 ou bien le serpent géant (sale bête), un excellent travail qui donnent à nouveau ses lettres de noblesses.Les zombies sont mieux bêtes, ils peuvent vous suivre à travers les portes.

Toujours aussi facile à terminer, le jeu se déroule sur deux minis DVD, mais l'ambiance est toujours autant intense.





Le classique d'une génération

Avec ce titre, Capcom a changé de registre quittant les jeux de Baston en 2D et se tourne vers un nouveau genre qui s'inspire grandement du modèle français.
Tout le monde connaît ce soft.

De nombreux titres ont voulu suivre cette route, mais aucun n'a vraiment su rivaliser avec Resident Evil, seul Konami avec sa série Silent Hill a autant de fans.
Vous trouverez des extraits de Joypad, indiquant la note de 100 %.

On reprochera les temps de chargements entre chaque porte, la première fois, cela place de la pression, mais à la longue c?est pénible.
Un jeu culte, bravo à Capcom.

« Je voulais créer un jeu vraiment effrayant, comme un film d?horreur. Je refusais de concevoir une histoire de fantômes ou de tout être chimérique ; le sentiment sur lequel nous avons le plus travaillé est celui de la peur que les gens ressentent face à une créature dangereuse comme un chien méchant. »
Propos de Shinji MIKAMI


- Le début d'une grande Saga,
- Univers prenant avec une histoire passionnante,
- Réalisation au Top,
- Jouable immédiatement,
- Traduit en français, lot de sentiments.


- Temps de chargements
- Refaire le jeu pour tout débloquer.





Graphismes : 16
Maniement : 16
Son : 16
Scénario : 18
Durée de vie : 16

Note Globale : 19.00/20


Source : Survivor série, superbe site avec des images.

Video : www.dailymotion.com...



Dernière édition par Mortback le Lun 12 Avr 2010 - 18:35, édité 1 fois


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Bignaked
Valléen à poil dur
Valléen à poil dur

Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 13225
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Bignaked le Lun 12 Avr 2010 - 18:16

Bonne fiche

moi je l'est adorer ce RE, j'avoue qu'il ma fait flipper quand j'avais 8 ans et que j'y avait jouer, mais perso le scènario ma pas tellement marquer, bon pour un 1er RE il est génial, mais voilà j'avais jouer en 1er au 3 et au 2, celui qui ma le plus marquer est le 2.

Mais j'ai de bon souvenir aussi du 1, surtout dans les égouts, avec les grenouille ptn qu'est-ce qu'ils étaient chia.n, et aussi le Cobra, trop génial.

Y avait Jill qu'on pouvais jouer le scénario était bien sa va, et la difficulter facile, mais avec Chris et Rebeca, ouaaa scénario aussi pas mal, mais la difficulter, difficile, j'avais galérer.
avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Lun 12 Avr 2010 - 18:37

J'avais bien aimé le combat face au serpent géant et celui de la plante dans le sous-sol.
Bref, une sacrée référence.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Bignaked
Valléen à poil dur
Valléen à poil dur

Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 13225
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Bignaked le Lun 12 Avr 2010 - 18:48

ha oui la plante, je sais plus comment il fallait la tuer, c'était avec chris ? Rebeca c'était fait chopper par elle et on devait lui injecter un poison c'est ça ? oui je crois me souvenir fallait aussi fabriquer un poison, comment j'avais galérer pour le crée, car si on de trompais on perdais de la vie.
avatar
shojikama
Spider Valléen
Spider Valléen

Masculin
Age : 31
Nombre de messages : 11457
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par shojikama le Lun 12 Avr 2010 - 19:14

Un des rare jeu à mettre un lieu en personnage principal!
On est bien loin de la daube qu'ils nous font désormais, c'est triste de voir l'écart de qualité entre le 1 et le 5 ...
avatar
Haexidor
Wonder Valléen
Wonder Valléen

Féminin
Age : 32
Nombre de messages : 2448
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Haexidor le Lun 12 Avr 2010 - 19:21

Ce qui est sublime, c'est qu'on reconnaît un test de Mortback au premier coup d'oeil. Bon test, pour un bon jeu que je n'ai pu faire qu'avec ma version gamecube.
avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Lun 12 Avr 2010 - 19:33

Merci pour vos compliments, j'ai également mis en photo la version Director cut avec le prix d'achat. Je pense qu'il a toujours une certaine cote.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Bignaked
Valléen à poil dur
Valléen à poil dur

Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 13225
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Bignaked le Lun 12 Avr 2010 - 19:37

J'ai une question on m'a dit qu'il y avait y a longtemps un RE 0, alors j'ai regarder sur internet apparament oui, mais personne n'en n'a jamais parler était t-il nul ? Car c'est le seul RE sur ps1 que j'ai pas jouer.
avatar
Haexidor
Wonder Valléen
Wonder Valléen

Féminin
Age : 32
Nombre de messages : 2448
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Haexidor le Lun 12 Avr 2010 - 20:01

Il n'est sorti que sur GC. Il était pas mal, mais trop basique, et fade pour certains, en fait. Vous me direz, je dois être une mauvaise référence, vu que j'ai aimé Code Veronica sur DC, à l'instar de nombreux autres, visiblement...
avatar
Bignaked
Valléen à poil dur
Valléen à poil dur

Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 13225
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Bignaked le Lun 12 Avr 2010 - 20:08

Ok merci, je sais pas pourquoi on m'avais dit qu'il était sur PS1 bref, en plus j'hésitais à me la prendre, la CG, car les RE sur PS1 était améliorer graphiquement.
Mais bon, je trouve que les RE sur ps1 sont peut-être mal fait, mais son plus gore, et les décord prés calculer je trouve ça un peu mieux en faite, car code véronica sur ps2, faisait pas peur,
y avait moins de dégâts, sang, les zombie avaient pas les tenues, la tête en sang ou abimer comme sur PS1.

Tous ça c'est dommage, sur ps1 c'était trop bon, surtout le 2, et le 3. Et les angles de caméra comme ça j'aime trop, c'est ce qui fait plus flipper, au moins pour Project Zero sur PS2 ils ont continuer de faire ses angle de camera et il fait flipper.
avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Mar 13 Avr 2010 - 14:55

La version Gamecube a su garder les émotions similaires à l'original, un must.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Sam 17 Avr 2010 - 1:14

Un modérateur pourrait supprimer les liens d'images qui plantent, svp.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
thorn-rock
Valléen laser
Valléen laser

Masculin
Age : 33
Nombre de messages : 5376

Re: [Test] Resident Evil

Message par thorn-rock le Lun 26 Avr 2010 - 16:42

Alors en ce qui me concerne, je suis très dur avec ce jeu.

Il faut me comprendre, en tant que fan hardcore de Nintendo, je voyais ce jeu comme très représentatif de la nouvelle génération de joueurs qui est apparue avec la Playstation. A l'époque, je voyais cette génération d'un très mauvais oeil : "Mais qui c'est, ces bleus qui viennent nous pourrir l'industrie du jeu-vidéo avec leurs jeux et leur console bidon ?"

Fort heureusement, j'ai évolué à ce niveau là, l'évolution du jeu-vidéo est normale, et certains playstationeux devraient en prendre de la graine, plutôt que de faire pareil avec la génération Wii... Et oui, à l'époque, c'était vous les nouveaux joueurs qui n'y connaissent rien, et qui achètent n'importe quoi ^^

Voici donc mon opinion sur ce jeu :

- c'est un pompage intégrale du principe même de Alone in the Dark, que j'avais bien aimé.
- de ce fait, il a les même défauts : une maniabilité atroce, et des graphismes 3D non maîtrisés.
- le fait de vouloir se rapprocher au maximum du film entache gravement le gameplay avec des caméras fixes dont résulte un problème impensable pour les joueurs hardcore de l'époque : on ne voit pas sur quoi on tire !!!
- le scénario, qui aurait pu sauver le jeu, est beaucoup moins bon que celui d'Alone in the Dark, problème qui ne s'est pas arrangé avec les épisodes suivants...

Bref, vous comprendrez pourquoi le premier RE à m'avoir emballé est RE4. Pour moi RE reste un jeu représentatif d'une génération de joueurs qui privilégie la poudre aux yeux vis-à-vis du gameplay.

RE pour moi, c'était un peu comme WiiSport pour la génération PSX : un jeu que je ne comprenais pas, avec un nouveau public aux attentes différentes dont je ne voulais pas, et qui a entraîné une évolution du jeu-vidéo que je considérais comme responsable de tous les maux.

C'est intéressant de voir les choses de cette manière, ça montre les grandes vagues de l'histoire du jeu... La roue tourne comme on dit ^^


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
dance dance dance
avatar
Keniori Mortback
Valléen Kung fu Master
Valléen Kung fu Master

Masculin
Nombre de messages : 8495
Humeur du moment :

Re: [Test] Resident Evil

Message par Keniori Mortback le Mar 27 Avr 2010 - 20:55

Merci pour votre analyse Thorn-Rock. Je connaissais le premier Alone in The Dark et franchement ce jeu me faisait bien envie lors de sa sortie sur des machines comme la 3DO. Resident Evil m'avait bien attiré car j'avais lu une excellente preview qui le comparait face au soft français. De plus, le reportage montrait bien les repères utilisés dans le cinéma, ainsi que l'ambiance décrite.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.


Contenu sponsorisé

Re: [Test] Resident Evil

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 21:28