[Oldies Test] Terranigma

Partagez
avatar
Goomba
Valléen laser
Valléen laser

Masculin
Age : 33
Nombre de messages : 5411
Humeur du moment :

[Oldies Test] Terranigma

Message par Goomba le Ven 13 Juil 2007 - 3:37

Voilà le dernier jeu que j'ai fini, c'est pas du neuf ^^ Promis le prochain sera plus récent!


Titre : Terranigma
Titre original : Tenchi Souzou
Genre : action RPG
date de sortie :
1996
1995
developpeur :Quintet
éditeur : Enix

Avant propos.

Quand j'ai mis la main sur ce vieux jeu qui date de la fin de la Super Nintendo, vous n'imaginez pas à quel point je fus content. Un jeu que je cherchais depuis longtemps et que j'ai déniché neuf, sous blister. Terranigma fait partie de ces RPG à voir le jour en occident sur SNES et vendu avec un guide officiel.
Il est important de noter que Terranigma est le troisième volet d'une trilogie composée dans l'ordre de SoulBlazer, Illusion of Gaia et bien sûr Terranigma. Bien que les scénarii de ces jeux ne se suivent pas à proprement parler, ce sont les thèmes développés dans les trois jeux qui se retrouvent. Je dois avouer ne pas avoir joué à Soul Blazer mais seulement à Illusion of Gaia qui m'avait laissé un agréable souvenir, promis je le ferais. Qu'en est-il de cette « suite »?



Encore un monde à sauver....heu, à ressusciter.

A force on finirait presque par s'y habituer au point d'être déçu si on s'apercevait que ce n'était pas le cas. Vous incarnez Ark, un jeune homme (presque) ordinaire qui vit....dans le creux de la terre, dans un village nommée Crysta. Notre turbulent héros ouvre une parte interdite, découvre et ouvre la boite de pandore. Agar, le chef du village le charge alors de ressusciter le monde de la surface. Le jeu est divisé en quatre chapitres qui correspondent à l'ordre de la résurrection du monde : les continents, les animaux, le génie, le héros. Évidemment tout n'est pas rose et la résurrection de certaines choses en entraînera d'autres pas toujours souhaitable.



Le temps d'un combat

Les combats sont donc ici en temps réel. Ark a une multitude de mouvement à sa disposition pour mener à bien sa mission. Il y a quatre types d'attaque : vitesse, attaque rapidement avec sa lance; fonce, se jette vers son ennemi lance pointer celui-ci; pique, saute et plonge avec sa lance; roulade, saute sur lui même et fait tournoyer sa lance. Ensuite viennent les mouvements classiques de base comme courir, sauter, nager, grimper.
Mais ce n'est pas tout. Au cours de votre aventure vous trouverez des « magirocs ». Ces pierres peuvent être convertie dans les magishop pour créer des bagues magiques. Au programme, terre, feu, glace, foudre, lumière, tonnerre, céleste, force, blizzard, électron. Malheureusement leur utilisation n'est pas permanente et vous ne les utiliserez presque jamais car elles sont moins efficace que votre bonne vieille lance. Un point noir donc pour cette partie du gameplay qui s'avère ne pas servir à grand chose, d'autant plus qu'elles sont souvent inutilisable contre les boss. La boite de Pandore que vous ouvrez au tout début de l'aventure devient votre inventaire et se divise en quatre salles. La salle principale dans laquelle les commandes de base sont expliquées,
le statut du personnage et la carte des donjons. En ce qui concerne cette dernière elle est mal fichue mais elle a le mérite d'exister puisque qu'à cette époque, il était rare d'avoir le plan des donjons que l'on explorait. La salle des armes où sont entreposées les différentes lances que vous récupérerez (c'est votre seul type d'arme). La salle des armures qui sert à vos...armures. Et enfin la salle des objets. Il est utile de préciser que le héros peut être équipé d'un objet et s'en servir avec le bouton X. Il existe quatre objets qui ont une utilisation automatique et donc ne requiert pas que vous les portiez pour être effectifs. Un gros bémol pour les objets de soins (les racines), il y en a de trois espèces et il n'est possible d'en porter que 9 de chaque, une limitation dont le joueur se serait allègrement passé. On regrettera aussi que certains objets ne servent qu'une seule fois dans toute l'aventure.



Les graphismes

Le jeu est sorti à la fin de l'ère Super Nintendo et les graphismes s'en ressentent. La bestiole est maîtrisée, même si les effets de lumières sont moins présent que dans d'autres titres du même genre. Globalement, il n'y a rien à
redire de ce point de vue, la réalisation est réussie.

Bande sonore

Les musiques du jeu sont elles aussi très travaillées et très soignées. Sans être particulièrement exceptionnelles, elles se laissent écouter et se fondent parfaitement dans le jeu. Les thèmes varient grandement: de l'héroïque au dramatique, en passant par le joyeux (thème de Perel) ou encore l'angoissant.



Un jeu court et facile

Le jeu est relativement facile et court puisqu'il se finit en une quinzaine d'heures de jeu. Par comparaison Chrono Trigger en nécessite un peu plus d'une vingtaine. Un point que je considère important et qui a retenu mon attention est le dosage de l'intelligence artificielle. La plupart des monstres sont faciles à battre sauf quelques rare boss un peu plus difficiles. De fait, on avance rapidement sans se préoccuper du niveau de son personnage, jusqu'au boss final qui n'a rien à voir avec le reste et qui est beaucoup trop difficile à battre. L'issue du combat repose plus sur un facteur de chance que sur vos talents de joueurs, car celui-ci possède une attaque imparable qui vous enlève automatiquement un nombre considérable de point de vie et, comme si cela ne suffisait pas il lui arrive parfois d'utiliser cette technique plusieurs fois d'affilé. Le joueur est donc contraint d'augmenter son niveau avant le boss. Vous êtes prévenus!



Verdict

Le jeu, malgré quelques défauts, est bon. Ceux qui ont joué aux opus précédents ne seront pas trop déçu. Personnellement, il m'a moins marqué que Illusion of Gaia. Un gros point noir aussi que j'ai failli oublier : la traduction. L'une des pires que j'ai pu lire. Les personnages asiatiques parle en petit chinois, certaines personnes (Perel) utilisent des «abdoul » un peu partout, sans raison. Les fautes d'orthographe sont légions. Certes cela ne nuit pas forcément à la compréhension du titre mais quand on voit le travail mené par l'équipe française, on se dit qu'un enfant de 10 ans aurait fait mieux. Si vous pouvez, privilégiez les versions anglaises ou françaises (mais traduite en amateur), le résultat est bien meilleur. Terranigma saura vous tenir en haleine tout au long du scénario avec quelques scènes qui risquent d'en marquer plus d'un. Un jeu qui mérite amplement de faire partie de votre ludothèque Super Nintendo si vous en avez une.

Histoire 16/20
Gameplay 14/20
Sons 16/20
Durée de vie 12/20

Note globale 15/20
avatar
thorn-rock
Valléen laser
Valléen laser

Masculin
Age : 33
Nombre de messages : 5376

Re: [Oldies Test] Terranigma

Message par thorn-rock le Mar 3 Mai 2011 - 20:15

la mise en page débloque passablement, mais le test est bien ^^

personnellement je ne l'ai pas trouvé si facile que ça, mais certainement plus que ses prédécesseurs
en même temps je ne l'ai jamais terminé pour le moment... ce qui m'a marqué c'est surtout que c'était une petite prouesse technique, un des jeux les plus impressionnants de la console


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
dance dance dance
avatar
Miyoko
Chef RPG

Féminin
Age : 25
Nombre de messages : 1827
Humeur du moment :

Re: [Oldies Test] Terranigma

Message par Miyoko le Mar 3 Mai 2011 - 20:17

ta 3 eme image marche pas ^^

sinon jolie test ^^


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
thorn-rock
Valléen laser
Valléen laser

Masculin
Age : 33
Nombre de messages : 5376

Re: [Oldies Test] Terranigma

Message par thorn-rock le Mar 3 Mai 2011 - 22:31

bon je viens de corriger les 1000 fautes d'orthographe ^^


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
dance dance dance

Contenu sponsorisé

Re: [Oldies Test] Terranigma

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov 2017 - 21:22