Le musée de l'érotisme

Partagez
avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

oeil sur Le musée de l'érotisme

Message par Keniori Mortback le Ven 11 Nov 2016 - 11:15



Le chanteur Sting se présente à l'ouverture du Bataclan pour fêter tristement les attentas en France, nous constatons les frais de ces événements, en effet la culture française souffre dans différents domaines : le tourisme, la disparition des usines manufacturées, etc...

A deux pas du Moulin Rouge, à côté des sex-shops, le musée de l'érotisme ne dénote pas dans le quartier Pigalle à Paris. Mais ce musée, ouvert il y a bientôt vingt ans, ferme ses portes. Près de 2 000 œuvres sont vendues aux enchères dimanche 6 novembre à la maison Cornette de Saint-Cyr dans le VIIIe arrondissement de Paris



Une baisse de fréquentation depuis les attentats

"C'est amusant, ça faisait partie du quartier. C'était l'élément un peu culturel de toute cette ambiance de Pigalle", regrette Patrick, un voisin venu jeter un dernier coup d'œil.  

Depuis les attentats de l'année dernière, les touristes ont fui et la fréquentation n'est plus au rendez-vous expliquent les fondateurs du musée, un ex-prof de français et un ancien acteur porno. Jean-Michel, fonctionnaire de l'Éducation nationale voulait absolument y venir avant la fermeture. "Maintenant on est plus obtus. Là, ils sont ouvert, je vois un exemple de relation à trois. Je pense que c'était pédagogique à l'époque", raconte-t-il, tout enjoué qu'il est face à une série de statuettes précolombiennes dans des positions faisant preuve d'une certaine souplesse.




De 30 à 7 000 euros


De la pédagogie et de l'ouverture d'esprit, Sandrine n'en manque pas. La cinquantaine chic, elle fréquente de temps en temps un sauna échangiste à proximité. Elle sera à la vente aux enchères dimanche, elle qui a jeté son dévolu sur une série de gravures intitulée "Expériences vénitiennes" : "J'aimais bien toutes ces petites scénettes. Elles étaient jolies, joliment dessinées. On voit une espèce d'enchevêtrement de corps dans tous les sens."

Dessins de parties fines, photos de maison closes, sculptures licencieuses de tous les continents, godemichés d'à peu près tous les époques, les mises à prix vont de 30 à 7 000 euros. Pour la "chaise de plaisir" signée par l'artiste contemporain Alain Rose, il faudra compter 2 000 euros. "C'est un clin d'œil aux objets qu'il y avait dans les maisons closes au début du siècle", explique Bertrand Cornette de Saint-Cyr, le commissaire-priseur de la vente. "Ce sont des langues qui tournent sur la chaise à l'endroit où il y a la chaise percée. Probablement, quand vous vous asseyez dessus, vous avez toutes les langues qui passent sous votre centre de gravité".

Le vocabulaire reste policé pour des objets polissons. Ici, on ne flirte pas avec la vulgarité assure Bertrand Cornette de Saint-Cyr : "Ce musée avait l'avantage d'être un musée à la culture érotique dans le registre totalement esthétique. Il n'y a rien de graveleux, un peu dérangeant."

Quelques dessins de Wolinski et de Reiser font ainsi partie de la vente mais Brigitte préférerait repartir avec une autre oeuvre : ce siège sur lequelle se prélasse un phallus mollement animé et intitulé "Le repos du guerrier".



Sources : Orange et France Info.fr



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

oeil sur Re: Le musée de l'érotisme

Message par Keniori Mortback le Ven 11 Nov 2016 - 15:06


Bonus :


Hélas, le musée n'existe désormais plus dans la capitale


Des images dérangeantes pour les plus jeunes ?







~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.


    La date/heure actuelle est Lun 23 Avr 2018 - 18:14