Le tacot de Columbo

Partagez
avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

TV Le tacot de Columbo

Message par Keniori Mortback le Jeu 3 Nov 2016 - 11:07

403 de Columbo



C’est la question qui tue et Jean-Marc Barthélémy n’y échappe quasiment jamais : sa Peugeot 403 cabriolet à la robe grise avec des bouts de scotch, est-ce la « vraie » de l’inspecteur Columbo ? « Je ne sais pas mentir… » Confesse-t-il. Aussi formule-t-il invariablement la même réponse : « Il y a une petite chance qu’il s’agisse de sa 403. En tout cas, personne à ce jour, n’a été capable de prouver le contraire. » Une poignée d’indices tendrait à accréditer cette hypothèse.
Quand en 1979, cet habitant d’Essert (Territoire de Belfort) a acheté sa 403 Peugeot cabriolet, alors de couleur gris bleu, dans un garage d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) proche de studios de cinéma – « initialement pour prélever les pièces et restaurer une autre 403 », - elle n’avait pas bonne mine. La conséquence d’un choc par l’arrière. Or dans l’un des derniers épisodes diffusé »e en France de 1972 à 1980, la 403 de l’inspecteur, également de couleur gris bleu est justement emboutie par l’arrière.

Epaulée par le Club 403 cabriolet ; Jean-Marc Barthélémy a mené l’enquête tous azimuts (avec l’aide du Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux). « On a pris contact avec Peter Falk, l’acteur qui incarne Columbo, via les studios Universal à Hollywood, pensant qu’il pourrait dissiper le mystère. Mais on a simplement reçu une photo dédicacée ».

Pourquoi et comment une voiture française a-t-elle été choisie comme accessoire dans une série policière américaine ?
C’est manifestement le fruit d’un pur hasard. « Le cahier des charges de cette série était simple, explique-t-il. La production voulait une voiture déglinguée et ringarde, qui fasse un peu beauf à l’image du personnage principal ». Pas question d’opter pour une marque américaine et d’écorner l’image de la toute-puissance industrie américaine de l’Oncle Sam. « Il fallait un tacot étranger, peu importe la marque. »
C’est Columbo/Falk lui-même, un antihéros aussi finaud que lunaire, faussement naïf et au pardessus à la propreté douteuse, qui aurait été chargé de trouver la perle rare. « On raconte qu’il serait tombé sur une 403 à l’agonie à l’arrière d’un garage. » Avait-elle encore son moteur ? Sur ce point, les sources divergent. En tout cas, elle était en mauvais état, incomplète. Il paraît même qu’au début de la série (N.D.L.R. : la voiture fait son apparition dans le deuxième épisode), elle devait être poussée pour faire croire qu’elle fonctionnait. Puis la mécanique a été restaurée.
Sans doute, pour ne pas froisser la marque au lion, les américains ont ôté de la carrosserie les chiffres 4, 0 et 3 ainsi que le mot Peugeot. Il est vrai que la voiture, aujourd’hui aussi célèbre que le lieutenant Columbo lui-même, hoquette et se détériore un peu plus à chaque épisode…
Une voiture qui a d’ailleurs été adaptée. « La calandre a été bricolée à partir de deux exemplaires prélevés sur des 403 de deux années différentes » poursuit Jean-Marc Barthélémy avec l’œil affûté de l’expert. « Les phares sont américains et non français, si bien qu’il n’a pas été possible de repositionner l’enjoliveur d’origine. Les antibrouillards ont été encore remplacés par les clignotants ».



Si Peugeot a commercialisé aux Etats-Unis des 403 berlines et familiales avec des pare-brise feuilletés (imposés par la législation du pays), il n’y a jamais exporté de cabriolet. Au regard des faibles ventes de ce modèle dont la production a été stoppée en 1961 (contre 1966 pour la berline), cette initiative n’avait pas été jugée rentable. Pour expliquer la présence outre-Atlantique d’un cabriolet, Jean-Marc Barthélémy avance deux hypothèses : « Soit un Français est parti aux Etats-Unis en emmenant sa 403, soit un Américain a fait les démarches pour importer un exemplaire ».
En France, la deuxième série (épisodes 46 à 69) a été diffusée à partir de 1992. « Pour l’ensemble de ses enquêtes, le lieutenant Columbo a utilisé au mains deux 403 Peugeot. Il y en a peut-être eu davantage, mais impossible de l’affirmer.’ Il ajoute : « Lors de la première série, les studios d’Universal avaient fabriqué une copie de la voiture, un surmoulage en polyester avec un châssis américain. Elle n’a jamais servi et aurait été réduite en cendres, dans l’incendie d’un hangar à Hollywood. »

Aujourd’hui, la 403 de Jean-Marc Barthélémy « se déplace plus qu’elle ne roule », mais elle est très courtisée. Le théâtre Michel, rue des Mathurins à Paris, l’a récemment sollicité. Alors que la pièce intitulée « Columbo, meurtre sur prescription », avec Martin Lamotte dans le rôle-titre est actuellement à l’affiche, son directeur voulait la stationner devant l’entrée du théâtre. Pas de chance : Le Mondial de l’automobile, porte de Versailles a été plus prompt.
Sa 403 y est exposée en ce moment (jusqu’au 16 octobre) aux côtés d’une multitude d’autres voitures de cinéma dont la Ford Mustang Fastback de Steve Mac Queen dans « Bullit » et de De Lorean DMC-12 dans « Retour vers le Futur ».

Article réalisé par A.Bollengier.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
kaelkael
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 37
Nombre de messages : 23990
Humeur du moment :

TV Re: Le tacot de Columbo

Message par kaelkael le Mar 8 Nov 2016 - 21:59

C'est claire que cette voiture est mythique, c'est bien dommage qu on ne la voit pas dans des salon comme Paris Manga.

    La date/heure actuelle est Lun 25 Juin 2018 - 12:40