[Critique] Special A

Partagez
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

manga [Critique] Special A

Message par Ana le Mar 24 Jan 2012 - 13:42




Titre : Spécial A
Titre original : S.A Special A Class
Auteur : Minami Maki
Genre : shojo, comédie
Editeur français : Tonkam
Collection : shojo
Nombre de tomes français : 17
Nombre de tomes japonais : 17 (série terminée)
Première parution France : 2010
Adaptation : oui, 24 épisodes



Résumé.



Depuis l’enfance, Hikari considère Kei comme l’adversaire à battre. Autrefois, elle surclassait tous les enfants de son âge mais lors d’un match de sport improvisé, Kei l’a battue… C’est une humiliation qu’Hikari traîne désormais avec obstination et tous les prétextes sont valables pour tenter de reprendre le dessus. L’école est bien entendu le terrain de cet affrontement que la jeune fille a mis en place et cela perdure lors de leur entrée au lycée. Kei étant donc très doué, il intègre naturellement un établissement prestigieux possédant une classe de surdoués, la Spécial A. Ni une ni deux, Hikari passe le concours et entre dans cette même classe, tout feu tout flamme, bien décidée à venger son honneur au cours de ces dernières années scolaires, finalement sa dernière occasion de redevenir la première. Kei de son côté semble depuis toujours indifférent à cette bataille incessante car au fond de lui, il a toujours observé le jeu de sa camarade avec le sourire et plus encore ces derniers temps : contrairement à Hikari, Kei a grandi psychologiquement et cette jeune fille déterminée a planté profondément son empreinte dans son cœur. Mais pourra t-il le lui avouer alors qu’elle ne voit en lui qu’un rival, une source de discorde ? Cette nouvelle relation à laquelle il tient sera bien difficile à mettre en lumière tant Hikari restera soupçonneuse et butée… Mais l’amour pourrait être la véritable source de la détermination d’Hikari… Encore faut-il qu’elle s’en rende compte !







Avis.



On retrouve pas mal d’ingrédients d’autres récents shojos à succès, je passe sur le lycée pour les épices suivantes :

_ une classe de surdoués (« Five »)
_ une fille orgueilleuse et comique tant elle exagère tout (« Elle et Lui »)
_ un garçon blasé en apparence mais très décidé à ne pas laisser s’échapper celle qu’il désire



_ un couple improbable (« Peach girl »)
_ des personnages secondaires hauts en couleurs (« Five », « Elle et Lui », « Hana Kimi »)







_ une ambiance démente, irréaliste parfois et déjantée (« Five », "Gals")
_ des obstacles familiaux
_ un joli graphisme kawai





Tout ceci pourrait être très séduisant mais, même si je tente de faire l’impasse sur mes à priori concernant les shojos récents, gare aux déceptions….

Premier truc, tout au long de la série on a parfois une répartition de l’action par cases qui est assez confuse et qui gâche la fluidité et donc le confort de lecture. Ensuite, la grande profusion de personnages secondaires pourrait être sympa si on n’avait pas l’impression qu’elle n’est là que pour rallonger la série plutôt que de pimenter l’histoire d’amour principale. Et puis, les choses sont trop excessives : la classe A ne compte que 7 élèves et tous sont très riches sauf l’héroïne, l’un des élèves est schizophrène, l’autre est une lesbienne traumatisée… et Hikari a beau insister, elle reste ne numéro 2 et met… presque 10 tomes avant de réaliser ses véritables sentiments… ! En attendant, le scénario repose sur les tactiques de Kei qui échouent souvent puisqu’elle est têtue et aveugle et sur l’excentricité absolue des personnages secondaires. Ensuite, leur flamme déclarée, les tourtereaux ont à faire avec les ambitions paternelles du côté de Kei et les soupirants inattendus du côté d’Hikari… ça tourne en rond dans plusieurs tomes qui semblent développer un « à côté » dans le scénario le temps que l’auteur trouve comment tourner son histoire principale… Heureusement que le personnage de Kei est intéressant.
Bon il reste une lecture sympathique car l'humour et la romance sont bien présents et l'aspect dramatique reste très peu présent, c'est léger et mignon tout plein. Mais sur 17 tomes... c'est un peu longuet...

Bref, malgré de bonnes idées, « Spécial A » n’a pas la qualité ou le charme final de ses modèles… mais libre aux fans de shojo de se faire leur opinion…

Le vrai avantage est que l’on ne s’ennuie pas vraiment tant que l’on n’est pas pressé de voir l’histoire d’amour d’Hikari et Kei se concrétiser et surtout s’officialiser.


avatar
zo15
ami des portes

Masculin
Nombre de messages : 1755
Humeur du moment :

manga Re: [Critique] Special A

Message par zo15 le Mar 24 Jan 2012 - 20:10

j'ai tenté, et j'ai laché prise assez rapidemment, bien trop confus à mon goût.Par contre la série animée gère mieux son rythme, je trouve.
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 39
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

manga Re: [Critique] Special A

Message par Ana le Mer 25 Jan 2012 - 16:59

Ah ! pas vu... mais avec si peu d'épisodes, obligés de concentrer l'action, c'est sans doute mieux !

Contenu sponsorisé

manga Re: [Critique] Special A

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017 - 7:00