L'anneau des Nibelungen

Partagez
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

L'anneau des Nibelungen

Message par Ana le Lun 28 Nov 2011 - 15:42



Une légende nordique parce que le Père Noël vient du nord mais vous verrez qu’il n’y a dans tout ceci rien de bien réjouissant… La légende des Nibelungen est noyée de sang !

Tout commença par une balade de trois dieux, les frères Odin, Loki et Hoenir. Ils parcouraient le monde des hommes. Loki, réputé pour être le plus mauvais des trois, s’amusa à tuer une loutre sur leur chemin et porta le fruit de cette chasse jusqu’à la demeure de Hreidmar, un puissant magicien auquel les frères divins demandèrent l’hospitalité. Mais Hreidmar refusa leur cadeau, la loutre, car c’était son fils Otter transformé en animal pour s’entraîner à la maîtrise de la magie. Furieux de chagrin, le magicien exigea de ses deux autres fils, Fafni ret Regin, qu’ils capturent les trois dieux et les emprisonnent. Odin, Loki et Hoenir proposèrent alors un marché au magicien : la liberté contre une rançon dont il déciderait le montant. Hreidmar décida qu’ils lui apporteraient autant d’or que l’on pouvait en étaler sur la peau de loutre.

Marché conclu : tandis que Odin et Hoenir restaient en otages, Loki partit en quête de l’or promit. Pour ce faire, il se rendit chez les nains Nibelungen, dans le Nidavellir car ils étaient réputés pour être les détenteurs de grandes richesses grâce à leur exploitation de mines des montagnes. Mais Loki n’avait pas dans l’idée de négocier… Il captura le nain Andvari, le plus riche de tous et le menaça pour obtenir l’or nécessaire.




Le nain céda mais chercha comment se venger et lorsque Loki exigea également qu’il lui donne l’anneau qu’il portait au doigt alors que ce dernier lui était précieux, Andvari le maudit ainsi que tous ceux qui porterait un jour l’anneau. Loki n’eut cure de cette malédiction puisque le trésor était une rançon pour le magicien… Pourtant, si le trésor rassemblé par Loki fut donné à Hreidmar, Odin tenta de subtiliser l’anneau, sans succès. Les frères divins furent libérés et retournèrent à Asgard, leur royaume.

Les fils encore vivants du magicien se laissèrent peu à peu séduire par l’or des nains bien que leur père ait passé l’anneau à son doigt et décidé que le trésor serait pour lui seul. L’appât de l’or fut le plus fort : Regin tua leur père et Fafnir s’empara du trésor. Quand le moment du partage vint, Fafnir saisit l’épée Hrotti, se coiffa du heaume magique Tarnhelm et se transforma en dragon avant de fuir avec le trésor. Le temps s’écoula et Fafnir demeura sous sa forme de dragon, gardien du fabuleux butin, tuant tous deux qui tentaient de le lui voler.

De son côté, Regin garda rancune envers son frère. Devenu orfèvre du roi du Danemark, il reçut la mission d’éduquer le jeune Siegfreid. Il fut assez habile pour lui donner l’envie de tenter sa chance face au dragon pour obtenir la richesse de son trésor. Toutes les armes que fabriquaient Regin se brisaient sous la force du jeune homme si habile à l’épée et si fort qu’aucun héros ne pouvait le vaincre. Siegfreid obtint de sa mère l’épée légendaire de son père Siegmund. La lame était brisée mais Regin la restaura et elle devint la seule arme capable de rendre justice à la force de Siegfried et de tuer le dragon Fafnir.




Grâce à la ruse et aux secrets donnés par Regin, Siegfried tua le dragon. Dans un dernier souffle, la bête le prévint : il ne devait jamais toucher à l’anneau. Mais Siegfried s’en eu cure : l’anneau comme le trésor étaient à lui. Conseillé par Regin, il arracha le cœur de la bête pour le manger avec son maître. Regin s’endormit avant que le cœur fut cuit et Siegfried en mangea le premier : il entendit et comprit les oiseaux lui révélant que Regin projetait de le tuer pour le voler. Il trancha la tête de Regin dans son sommeil, garda le reste du cœur de dragon, emporta le trésor, l’épée et le heaume magique et suivi les dires des oiseaux : aller à la cour du roi Gjuki, héritier de la lignée des Nibelungen.

En chemin, Siegfried rencontra une jeune femme prisonnière d’un cercle de feu. Il réussit à la sauver et Brunhilde lui raconta qui elle était : une Walkyrie ayant désobéi à Odin qui l’avait bannie. Siegfried tomba amoureux d’elle et lui offrit l’anneau des Nibelungen en gage d’amour car leurs chemins devaient se séparer.

Rendu à la cour de Gjuki, Siegfrief devint très vite l’objet d’enjeux politiques : la reine était magicienne et elle décida que sa fille unique Gudrun serait très bien mariée à un héros aussi fort que Siegfried. Au moyen d’un filtre d’amour, elle lui fit oublier Brunhilde et épouser Gudrun. Siegfried très épris de sa femme lui donna un morceau du cœur de dragon. Gudrun en mangea et devint savante mais cruelle. Baignant dans l’illusion construite par la reine, Siegfried se lia d’amitié avec ses beaux-frères Gunnar et Hogni.

Gunnar décida de courtiser la légendaire Walkyrie Brunhilde ! Aucun homme n’avait vaincue la belle qui se refusait donc à tous (sauf à Siegfried mais elle en gardait le secret jusqu’à leurs retrouvailles). Ne se souvenant de rien, Siegfried proposa son soutien et chaussa le heaume magique volé au dragon, se transformant en une illusion imitant Gunnar. Sa force légendaire eut raison de Brunhilde qui, vaincue et prisonnière de sa parole (elle épouserait l’homme qui la vaincrait) accepta la main de celui qu’elle croyait être Gunnar. La nuit de noces suivit mais Siegfried toujours déguisé en Gunnar et sans mémoire de son amour pour la belle Walkyrie, pose son épée hérité de son père entre leurs corps. Au matin, leur union fut scellée par l’échange d’anneaux : Siegfried repris donc son anneau autrefois offert comme gage d’amour… ! Ramenant Brunhilde au palais de Gjuki afin de la remettre dans les bras du vrai Gunnar, il reprit son apparence. Mais la confrontation survint quelques jours plus tard : Brunhilde vanta la force de Gunnar (celui qu’elle avait cru être Gunnar) à Gudrun qui en éprouva une telle jalousie qu’elle révéla qui était son époux, qu’il avait vaincu le dragon Fafnir et avait battu la fière Walkyrie pour son beau-frère ! L’anneau des Nibelungen qu’elle avait accepté de donner au faux Gunnar était effectivement en possession de Siegfreid ! Folle de rage et de dépit, se sentant trahie, Brunhilde décida de se venger.

Elle poussa le vrai Gunnar, devenu son époux, à défier et tuer Siegfried lors d’un duel, celui-ci étant un danger pour le trône. Mais Gunnar comme son frère Hogni avait passé un pacte de sang avec son beau-frère. Il envoya donc son plus jeune frère, Guttorm attaquer Siegfried dans son sommeil. Hélas pour le jeune homme, Siegfried ne mourut pas immédiatement, il s’éveilla, saisit son épée et trancha Guttorm. Culpabilisant et détruite par le chagrin de tant de malheurs accumulés, Brunhilde choisit de se suicider avec l’épée de l’homme qui l’avait trahie. Siegfried et Brunhilde furent placés dans la même barque funéraire et partirent en fumée, enfin réunis dans l’autre monde.

Gunnar, Gudrun et Hogni oublièrent leurs fautes grâce à un filtre fabriqué par leur mère magicienne. Gudrun avait eu une fille avec Siegfried mais elle était une jeune veuve. Ses royaux parents la poussèrent à épouser le roi Alti. Cependant, celui-ci n’avait accepté que par avidité : il voulait le trésor de Siegfried laissé à sa veuve. Il ruse et emprisonna Gunnar et Hogni afin de découvrir où était caché l’or maudit. Gunnar refusa à moins qu’Alti lui présente le cœur de son frère. Alti lui apporta d’abord le cœur d’un esclave qu’il venait de tuer mais Gunnar ne se fit pas illusionner. Finalement, Alti tua Hogni et présenta son cœur chaud à Gunnar qui lui rit au nez : à présent il était le seul à savoir où trouver le trésor ! Son contentement cruel fut de courte durée : furieux Alti le jeta dans une fosse emplie de serpents qui le tuèrent lentement. Devenue folle de douleur, Gudrun déchaîna sa cruauté : au cours du banquet funéraire en l’honneur de ses frères, elle servit de l’hydromel dans les crânes des enfants qu’elle avait eu avec Alti, tua ce dernier et prit la fuite en bateau. Elle dériva jusqu’au royaume de Jonakr. Ce roi tomba sous son charme, l’épousa et lui fit trois enfants. Gudrun fit venir sa fille Swanhilde née de son premier mariage (avec Siegfired). Avec les années, Swanhilde devint très belle et un roi lointain la demanda en mariage. Il avait l’âge d’être son père mais peu lui importait. Il envoya son fils Randver la chercher et la ramener au palais. Il ne fallut pas longtemps avant que Randver et Swanhilde tombent amoureux et s’unissent dans un lit. Trahis par le conseiller du roi, ils furent pourchassés et tués.

Gudrun le sut et prépara sa vengeance : ses fils nés de son troisième mariage devaient aller trouver le roi, lui couper bras, jambes puis la tête. En chemin, ils doutèrent de la légitimité de cette mission mais furent incapables de se mettre d’accord. Le fils préféré fut tué par les deux autres qui, effrayés de ce que leur mère pourrait leur faire si elle apprenait la vérité, décidèrent finalement de lui obéir. Ils pénétrèrent chez le roi, lui coupèrent bras et jambes dans la nuit mais hésitèrent à lui trancher la tête, rôle qui aurait dû revenir au frère qu’ils avaient tué. Le temps qu’ils se décident, la garde royale les surprit et ils furent condamnés à mort.

Sources : Wikipédia, Google images



avatar
Dawson
Valléen du ghetto
Valléen du ghetto

Masculin
Age : 33
Nombre de messages : 10437
Humeur du moment :

Re: L'anneau des Nibelungen

Message par Dawson le Lun 28 Nov 2011 - 16:41

Merci pour cet éclaircissement mythologique. J'aime beaucoup les légendes nordiques.

Cette histoire a inspiré Wagner qui y a consacré un cycle http://fr.wikipedia.org/wiki/Der_Ring_des_Nibelungen



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Je crois que tous les mystères de l'univers, toutes les grandes questions de la vie sont quelque part dans un Film de Spielberg"(Dawson Leery)
"On est des cocos mais le pire c'est qu'on aime assez ça" (Dr CAC)
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

Re: L'anneau des Nibelungen

Message par Ana le Lun 28 Nov 2011 - 16:58

Tout à fait ^ ^ j'aurai dû le citer.. merci pour cet ajout !
avatar
Qade
Valléen qui valait 3 milliards
Valléen qui valait 3 milliards

Masculin
Age : 27
Nombre de messages : 7102
Humeur du moment :

Re: L'anneau des Nibelungen

Message par Qade le Mar 29 Nov 2011 - 13:08

J'aime beaucoup les légendes nordiques. Merci pour la fiche, je ne connaissais pas vraiment cette légende (j'en avais vaguement entendu parler un jour mais sans plus)


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Raptr Gamercard

God save the geek o/

Le 200 ème membre!!!! XD

Contenu sponsorisé

Re: L'anneau des Nibelungen

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 25 Mai 2018 - 17:20