Nirvana

Partagez
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

Nirvana

Message par Ana le Mar 20 Sep 2011 - 16:40




Si je vous cite Nirvana, vous pensez au spleen, à la drogue, à quelque notion religieuse et spirituelle mais peut-être surtout à un groupe de rock « grunge » qui a marqué les années 90 comme Led Zeppelin a marqué la musique des 60/70’s.



En 1985, dans le coin perdu d’Aberdeen de l’état de Washington, autant vous dire un trou de bucherons pour lesquels la culture se résume à la musique écoutable à la radio locale et au sport, voire à la chasse, et oui, il y a des gens comme ça qui ont une approche bizarre de ce que peut être la culture… dirons-nous locale pour ne pas être méchants, que Kurt Cobain, Dave Crover et Dave Foster créent un premier groupe, « Fecal Matter ».



Kurt Cobain étant le leader et l’identité la plus marquante de Nirvana, je parlerai pas mal de lui.



C’est à Aberdeen qu’il est né et a grandi, un lieu qu’il détestera toute sa vie tant il lui apparaîtra petit, médiocre, invivable et si loin de ses rêves. Car des rêves d’évasion, de gloire, il en nourri à en devenir déjà fou. 15 ans et il pique des crises incontrôlables chez lui, cassant tout ce qui lui tombe sous la main.

La faute à qui ? Ses parents qu’il aimera et détestera en un étrange mélange auto-destructeur sont des gens communs, mais leur mariage précoce, leur divorce et le remariage de son père ont été des chocs difficiles à encaisser. Kurt a été balloté entre les deux pendant un temps avant d’être rejeté comme un objet encombrant par son père qui l’envoya vivre chez des parents plus ou moins proche, ne supportant plus sa mésentente avec sa nouvelle épouse et ses deux enfants d’un précédent mariage. Après plusieurs déménagements et déracinements, Kurt a 18 ans quand il retourne vivre chez sa mère mais il est tellement découragé par les études qu’il laisse tomber deux mois avant la fin du lycée. Sa mère le menace de le mettre dehors s’il ne trouve pas un petit job et comme il ne cherche pas, elle s’exécute. Kurt dormira chez des potes, des collègues de ses maigres jobs sans intérêt qu’il laissera tomber les uns après les autres (homme à tout faire dans un hôtel), se glissera chez sa mère en son absence et parfois trouvera le sommeil dehors.

De cette époque est née son besoin de reconnaissance et sa bouée de survie est venue de la musique. Mais il gardera un souvenir hideux de cette région qui ne signifie que souffrance (qui se manifestera toute sa vie sous la forme psychosomatique de maux d'estomac insupportables), de ces gens dans la norme qui peuplent son enfance et constituent l’ennemi invisible et omniprésent qu’il combattra de toute son âme. Son exutoire est la musique et sa guitare. Il fonde donc ce premier groupe avec des potes de lycée, il chante et gratte tandis que Dale Crover joue de la basse et Dave Foster de la batterie. Mais le groupe se dissout rapidement après quelques démos et des petits concerts ici ou là dans l’état.



Etat de grâce avant que tout ne s'emballe ?


La nouvelle formation intègre Chad Channing à la batterie, Krist Novoselic à la basse et prend le nom de "Nirvana". Ils ont plus de propositions de concerts, surtout grâce à leur manager, un pote du même âge, qui leur trouve les lieux et enregistrent diverses démos. Mais Kurt ne trouve pas dans le jeu de Channing le rythme qu’il recherche. Agacé, rattrapé par ses mauvaises habitudes Kurt détruit sa première guitare en public le 30 octobre 1988. Cette exécution lui apporte une certaine paix, un exutoire au stress de la scène, aussi recommencera t-il souvent…





1989, ils sont remarqués par le label Sub Pop de Seattle alors qu’ils font une mini-tournée en Californie et signent pour un premier album, « Bleach » dont le titre leur a été inspiré par une campagne d’affichage de lutte contre le sida, assimilant le préservatif et autres moyens de protection à l’usage de l’eau de javel purificatrice de tout microbe… et oui « Bleach » signifiant « délavé ». Le disque peine à trouver son public même si la critique du milieu est positive : les paroles sont sombres, les rythmiques lourdes et agressives qui rappellent l’influence de Led Zeppelin. La voix de Kurt Cobain est particulière, grave et pourtant fragile, on la sent capable de se briser au prochain accord. Seul le titre « About a girl » tranche avec les autres chansons car elle est très douce, presque acoustique mais révèle une vraie personnalité musicale en devenir.






En 1990, il est temps d’enregistrer un second album mais la batterie de Channing ne correspond plus aux aspirations de Cobain et Novoselic. Buzz Osborne du groupe Melvins leur présente Dave Grohl. Sa frappe est puissante, elle promet de s’harmoniser aux nouvelles compositions. Dans le même temps, "Nirvana" cherche à signer en major pour avoir une meilleure production qu’avec le petit label indépendant Sub Pop. C’est Greffen Records qui leur prête attention, grâce aux recommandations d’autres musiciens de la scène underground.





« Nevermind » sort en septembre 1991. C’est une tempête qu’il annonce. Avec les talents et les moyens des nouveaux producteurs, les titres de Nirvana résonnent plus fort. Non seulement la critique s’emballe plus qu’avant mais les ventes aussi !





Le single « Smells like Teen Spirit » s’entend partout sur les ondes et le clip passe en boucle sur MTV. Le phénomène est stupéfiant tant il est soudain et puissant. Du jour au lendemain, « Nirvana » devient synonyme d’un nouveau mouvement, le « grunge », symbole d’une révolte qui anime les enfants de la génération X, comprenez ceux nés entre le Baby-boom et la chute du mur de Berlin, ceux qui se cassent le nez face à un chômage grandissant, une précarité pas nouvelle mais amplifiée et une société qui se retranche derrière de basses excuses. Ces jeunes et moins jeunes (les premiers nés sont de 1959) ont un dégoût pour la société et peut-être même pour l’humanité, dégoût qui fait écho à la personnalité torturée de Cobain.





En cela, il se retrouve. Mais en rien d’autre : que Seattle retrouve la flamme allumée par Hendrix et devienne le centre du monde pour la musique underground ne gène pas « Nirvana » mais la fièvre médiatique qui trahit leur message, oui. Un effet de mode, voilà ce que devient le « grunge » et donc leur message, biaisé par l’argent généré autour de leur créativité.





C’en devient à tel point que Cobain refusera de chanter le titre phare « Smell Like Teen Spirit » lors des concerts, en réaction à cet engouement qui lui donne la nausée. Le succès oui, mais en restant fidèle à ce qu’il ressent, ce qu’il est, pas en se travestissant pour les besoin d’un marketing assassin. Même le petit label Sub Pop qui détient toujours ses parts sur « Bleach » tire son épingle du jeu et se taille une réputation de découvreur de talents dans le milieu devenu si incontournable de l’underground et sort même sans l’accord du groupe une compilation de morceaux composés pour les faces B sur les démos.

Pourtant, la vague poursuit sa route : « Nevermind » détrône même le roi de la pop et son album « Dangerous » en 1992, « Nirvana » passe devant Michaël Jackson.





Sur « Nevermind », on trouve un autre single à succès, « Come as you are », devenu un classique mais qui fit les frais d’un procès : le leader de Killing Joke accusant « Nirvana » d’avoir pompé ses accords. Il est vrai qu’à l’écoute on pe »ut y songer mais on sait que Cobain admirait Killing Joke alors son inspiration a dû, instinctivement, reproduire certains accords. Mais Cobain ne cache pas ses admirations ni ses influences, celles nées de l’écoute des Pixies, de Killing Joke, de Led Zeppelin…


Mais l’année 1992 est aussi très importante côté privé puisque Courtney Love que fréquente Cobain depuis plus d’un an est enceinte. Ils se marient à Hawaï dès que la tournée est achevée. Leur fille Frances nait en août. Cobain est immédiatement très proche de sa fille, lui déclarant sa tendresse dans des pages entières de son journal (publié après sa mort).





1993. Déjà un troisième opus. « In Utero » créé la surprise. Les compositions sont plus fines, plus recherchées, la production a changé de mains et ça se sent. Le tout s’adapte aux paroles de Cobain qui abordent des thématiques plus ambivalentes encore, il y révèle une grande part de l’obscurité qui l’habite.










Le titre sorti en single « Rape Me » (viole moi) fait son petit scandale. On l’accuse d’excuser le viol alors que Cobain étant lui-même féministe se défend, clamant que ses paroles sont au contraire pour dénoncer cet acte de violence. En tant que femme, je ne suis pas convaincue…





« Rape me, rape me my friend, rape mi, rape me again
I am the only one […] Hate me, do it and do it again, waste me, rape me my friend
I am the only one […]
My favourite inside source, I’ll kiss your open concern, You’ll always stink and burn[…]”

“Viole moi, viole moi mon ami, viole moi, viole moi encore
Je ne suis pas le seul […]
Haïs-moi, fais le et fais le encore, gaspille moi, viole moi mon ami
Je ne suis pas le seul […]
Ma source intérieure préférée, j’embrasserai tes blessures ouvertes, je connais tes soucis, vous puerez et brûlerez toujours… »


Avec le recul, les biographes pensent plutôt que Cobain y exprime le viol de sa vie privée par les médias mais cela reste une hypothèse puisque le groupe a joué cette chanson au cours de ses prestations d’inconnus bien avant de signer avec un label.







Dans le même temps, « Nirvana » enregistre en studio une version « Unplugged » ou acoustique de leurs succès dans les studios de MTV. C’est l’occasion pour le groupe de montrer que leur musique ne se résume pas à un son violent, il a un vrai talent musical et sait adapter ses créations.


Malgré tout, cela ne fait qu’accentuer la vague enclenchée avec « Nevermind ». Certes les ventes ne sont pas aussi florissantes mais qu’importe, le public et surtout les vrais fans sont au rendez-vous. La tournée américaine est suivie d’une tournée en Europe qui est écourtée en janvier 1994 en raison des problèmes de santé de Cobain. On parle de bronchite aigüe mais l’abus de drogue est très souvent cité.



Des appels au secours sont répétés par Courtney Love, elle sait que Cobain est suicidaire et que cela empire. Des policiers se présentent chez eux mais Cobain minimise les arguments de sa femme, insistant sur le fait qu’il a juste besoin de solitude. Mais Courtney Love insiste de plus belle, réunissant des proches et amis lors d’une même soirée afin de lui parler et de lui remettre les idées au beau fixe. Kurt Cobain est réticent à les écouter, peu avenant et boudeur. Fin mars, on le fait entrer dans un centre de traitement de Los Angeles mais il sort fumer et escalade le mur pour foncer à l’aéroport et rentrer dans sa maison de Seattle.





Cependant, personne ne sait où il est et Courtney engage un privé pendant que sa propre mère remplit un avis de recherche auprès des services de police, précisant qu’il a une arme sur lui.

Le 8 avril 1994, un électricien découvre le corps de Kurt Cobain dans la pièce située au-dessus du garage de la maison de Seattle. Il est mort depuis le 5 avril, il s’est tiré une balle de fusil dans la tête après s’être injecté une dose massive d’héroïne.




Malgré le rapport de la police et du médecin légiste, le privé engagé par Courtney Love s’acharne encore à défendre l’idée que Cobain aurait été assassiné par sa femme car il souhaitait divorcer. La lettre authentifiée de sa main que l’on retrouve près de lui serait pour certain une lettre d’adieu et pour d’autres un de ses nombreux écrits expliquant qu’il quittait la scène de la musique en même temps que sa femme. Les preuves du meurtre supposé ? La dose d’héroïne qui l’aurait empêché de se tirer une balle dans la tête mais aucun médecin n’a pu certifier que le corps déjà habitué aux drogues n’aurait pas supporté le taux élevé d’héroïne assez longtemps pour qu’il agisse, la taille du canon trop longue par rapport aux bras du chanteur qui aurait été un obstacle à ce qu’il se tire dessus, etc…

Pourtant, lettre ou pas, lorsque l’on lit les pensées de Kurt Cobain dans « Le Journal » publié récemment, on ressent ses pulsions morbides et une tendance absolument sérieuse à flirter avec la mort comme si c’était elle, son âme sœur !



Lettre de suicide qu’il a étrangement adressée à Boddah, son ami imaginaire d’enfance…



« Parlant du point de vue d'un niais qui en a vu et qui, visiblement, préférerait être un gamin émasculé, cette lettre devrait être assez facile à comprendre. Tous les avertissements qui m'ont été donnés, au gré des quatre cents coups du punk rock, depuis ma découverte, dirons-nous, de l'éthique qu'impliquaient l'indépendance et l'embrassement de votre communauté, se sont avérés justifiés. Je n'ai plus ressenti d'excitation à écouter de la musique ni même à en créer depuis maintenant trop d'années. Je me sens coupable de tout cela bien au-delà des mots. Par exemple, lorsque nous sommes en coulisses, que les lumières s'éteignent et que les hurlements frénétiques de la foule commencent à se faire entendre, cela ne me touche plus autant qu'un Freddie Mercury, qui semblait adorer et se délecter de l'amour et de l'adoration que cette foule lui témoignait, ce que j'admire et envie totalement. Le fait est que je ne peux pas vous tromper, aucun d'entre vous. Cela n'est honnête ni pour vous ni pour moi. Le pire crime auquel je puisse penser serait de duper les gens en prétendant que je m'amuse encore à 100 %. Parfois, j'ai l'impression que c'était comme si je pointais avant de monter sur scène. J'ai essayé tout ce qui était en mon pouvoir pour y prendre plaisir (et j'y prends effectivement plaisir, mon dieu croyez moi, j'y prends plaisir, mais pas suffisamment). Je me réjouis d'avoir touché et diverti tant de gens. Je dois être l'un de ces narcissiques qui n'apprécient les choses que lorsqu'elles ne sont plus. Je suis trop sensible. J'ai besoin d'être légèrement engourdi pour retrouver l'enthousiasme de mon enfance. Au cours de nos trois dernières tournées, j'ai pu apprécier bien mieux tous les gens que j'ai croisés et les fans ; mais je ne parviens toujours pas à surmonter la frustration, la culpabilité et l'empathie que j'éprouve à l'égard de tout le monde. Il y a de la bonté en chacun de nous et je pense que j'aime tout simplement trop les gens. Tant et si bien que ça me rend foutrement triste. La tristesse, Petit Jésus indifférent né sous le signe du poisson...Pourquoi ne pas simplement se réjouir ? Je ne sais pas. J'ai une femme divine qui transpire l'ambition et la compassion et une fille qui me rappelle trop ce que j'ai été, plein d'amour et de joie, qui embrasse chaque personne qu'elle croise parce que chacun est bon et ne lui fera pas de mal. Et ça me terrifie au point que je peux difficilement fonctionner. Je ne peux pas me faire à l'idée que Frances puisse devenir le rocker misérable, autodestructeur et suicidaire que je suis aujourd'hui. J'éprouve de la reconnaissance, mais dès l'âge de sept ans, j'ai commencé à haïr l'être humain en général. Simplement parce que ça semble si facile pour les gens de s'en aller avec la compassion. Seulement parce que j'aime trop les gens et que je me montre trop compatissant envers eux, je crois. Je vous remercie tous, depuis le gouffre brûlant de mon estomac nauséeux, pour vos lettres et l'intérêt que vous m'avez accordé ces dernières années. Je suis quelqu'un de trop erratique, de trop instable. Je n'ai plus de passion, alors rappelez-vous : il vaut mieux brûler franchement que s'éteindre à petit feu. Paix, amour, compassion. Kurt Cobain.

Frances et Courtney, je vous adorerai toujours. S'il te plaît, Courtney, continue pour Frances, pour que sa vie soit bien plus heureuse sans moi. JE VOUS AIME. JE VOUS AIME !!!
»


Banc proche de la maison dans laquelle est mort Kurt Cobain, sur lequel des centaines de fans ont gravé leur message....



La machine « Nirvana » a marqué l’univers mondial de la musique non par un son nouveau mais par des thématiques et une recherche d’authenticité de vie qui avait disparu dans les années 80. Le rock alternatif est né grâce à eux et à leur succès, prouvant qu’on pouvait toucher le public par un autre moyen que les grandes scènes. Malgré tout, le décès de Cobain a de nouveau eut une influence totalement inverse à son souhait : des albums posthumes sont sortis, des reprises, des démos ont été exploitées pour le plus grand bonheur des fans et surtout des producteurs. Si Dave Grohl est resté batteur en vendant son talent à divers groupes, enregistrements, tournées et évènementiels musicaux renommés, Krist Novolesic s’est un moment éloigné du monde de la musique après deux tentatives ratées de reformer un groupe. Il s’est même lancé en politique… Le mythe de « Nirvana » ne repose donc plus et plus que jamais sur la mémoire de Kurt Cobain, un écorché vif qui demandait tant à être aimé mais n'a pas supporté l'amour envahissant de son public, moins encore l'industrie de la musique.




Pour les curieux, mais à lire quand on a le moral :


Editions de poche, pas cher ^ ^

Sources : "Journal", Kurt Cobain, Wikipédia, Google images, Youtube, lacoccinelle.fr pour la traduction des paroles de chanson.


avatar
kaelkael
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 37
Nombre de messages : 23990
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par kaelkael le Jeu 22 Sep 2011 - 16:38

C est claire que ce groupe est devenue culte comme les Zeppelin ( moi j aurai pluto dis The Who), mais malheureusement Kurt fait parti des club des 27... ( Amy Whinhouse est la dernière des membres). Mais pour moi ce st un des premier groupe que je me suis intéressé ( merci a la radio), mais pour sa mort moi je fais parti des gens qui pense qu il a été assassiné par Courtney Love, d ailleurs j ai même vue un docu que même le pere a Courtney est persuadé qu elle a tué Kurt.... Quand il a eu sa fille, il a totalement changé d aptitude pour devenir un vrai père qu il ne l a jamais connu, il a dis sur une vidéo 1 semaine avant sa mort
avatar
Mojo Keikko risen
Ultra Valléen
Ultra Valléen

Masculin
Age : 31
Nombre de messages : 1942
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Mojo Keikko risen le Jeu 22 Sep 2011 - 16:59

Oh bah un groupe mythique, qui as fait basculé mon adolescence !! Au collège à partir de la 5ème je me suis retrouvé chemise à carreau, jean troué et converse aux pieds, merci Kurt.
Je ne serais quoi de dire de plus sans ne pas être original, alors je vais juste dire : énorme ! Ca s'écoute aussi bien aujourd'hui que comme hier.
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Ana le Jeu 22 Sep 2011 - 17:01

@Kael : merci de poster en premier !!!!!!!!!

Peut-être pour les Who, ouais mais je pense que ce deux groupes ont été de grosses influences pour Nirvana. En citant Led Zep je pensais surtout aux paroles des chansons, à leur sens.

Je ne suis pas convaincue par la polémique... en quoi cela lui aurait servi au final ? Eviter de perdre des sous en divorce ? Après tout, elle a fait beaucoup pour le désintoxiquer de la drogue... Ou alors elle en avait assez qu'il refuse d'être clean ?... Moi aussi vu un reportage et l'interview du détective qui défend la thèse du meurtre... mais il fait tellement d'argent sur cette idée qu'il en perd en crédibilité.
avatar
kaelkael
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 37
Nombre de messages : 23990
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par kaelkael le Jeu 22 Sep 2011 - 19:09

Il n y a pas forcement que des reportages, j ai aussi vue sur des mag ( comme Rockone) d ailleur la tension entre Dave Grohl et Courtney love était très tendu. D ailleurs certaine personne ont comparé bizarrement avec Jhon Lenon etP aul McCartney . Tiens d ailleurs le producteur de Kurt avait bien raison, il avait dis a Kurt '' je ferai de vous les nouveaux Beatles'', il ne s est pas trompé
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Ana le Ven 23 Sep 2011 - 13:00

C'ets sûr que j'ai moi-même fait cet amalgame à cause des histoires de nanas........
avatar
kaelkael
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 37
Nombre de messages : 23990
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par kaelkael le Dim 25 Sep 2011 - 15:28

Le groupe Nirvana est presque réunis, Dave Grohl, Krist Novoselic et le producteur Butch Vig s est réunis, en tout cas ca fait plaisir de voir le bassiste on se demande ce qu il fait ^^ ( il glande Grace a l étiquette Nirvana ?)

avatar
black skull
Mecha Valléen
Mecha Valléen

Masculin
Age : 27
Nombre de messages : 6275
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par black skull le Lun 26 Sep 2011 - 0:05

Ta fiche me donne envie de chialer...^^
J'ai le moral à 0....
En tout cas c'est fou qu'une fiche sur nirvana n'ait pas été faite avant...
Bravo ça fait vraiment plaisir d'avoir une fiche si bien faite sur ce si bon groupe!!
Je voulais juste dire aussi que dave grohl a bien réussi sa reconversion avec son groupe foo fighters qui est juste un excellent groupe!
avatar
Ori
Valléen du ghetto
Valléen du ghetto

Féminin
Age : 34
Nombre de messages : 10804
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Ori le Lun 26 Sep 2011 - 13:22

Ah Nirvana!!

Quand j'ai vu que tu avais fait la fiche Ana, je me suis dit qu'il me fallait prendre le temps de la lire dès que j'aurais un creux, car je sais qu'avec toi il y a toujours matière à lire et à écouter! Et effectivement, si je l'avais lu en d'autres temps, je ne l'aurais peut-être que survolée et je me refuse ce genre d'attitude!^^

Bref Nirvana, c'est clair que ce groupe est emblématique de toute une génération (même plusieurs en fait) et c'est vrai que même si Kurt Cobain était auto-destructeur, c'est de là que sont tirés ses titres et comme de nombreuses personnes se sont retrouvées ou même trouvées en lui et en ses titres, c'est pas étonnant qu'il ait été sur-médiatisé et qu'il ait suscité un tel engouement du public... Lui qui avait été rejeté par ses proches depuis sa plus tendre enfance, je doute qu'il s'attendait à toucher autant de personnes et qu'il s'attendait à ce genre de réaction de la part du public, ça n'a pas dû être facile à gérer et c'est certainement aussi ce qui l'a perdu définitivement...

On dit que les légendes ne meurent pas, en ce qui le concerne c'est plus que jamais vrai...

Merci Ana pour ces fiches toujours si bien travaillées!


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
One day or another :chante:
avatar
Red-Ashes
Maître Valléen
Maître Valléen

Féminin
Nombre de messages : 859
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Red-Ashes le Lun 26 Sep 2011 - 19:28

Rohlala Nirvana ! Un de mes groupes fétiches quand j'étais ado ! Ça me rappelle l'époque où je ne parlais pas bien anglais et où j'écrivais "rape me" au blanco sur ma trousse (bah quoi ? J'aimais bien la chanson ! xD) ...
avatar
Mojo Keikko risen
Ultra Valléen
Ultra Valléen

Masculin
Age : 31
Nombre de messages : 1942
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Mojo Keikko risen le Lun 26 Sep 2011 - 19:33

Excellent et la proposition tiens encore ?? Heureusement que tu ne t'avais pas fait un cuire a frange avec "rape me" en clou incrustés en gros dans le dos !
avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Keniori Mortback le Jeu 29 Sep 2011 - 17:07

Merci pour cette fiche Anabel.
Personnellement, j'ai terriblement accroché à Bleach qui est resté longtemps sur ma platine. On y trouve une certaine symphonie dans la rage des guitares et de la voix de Kurt Coblain.
Petite question, j'ai remarqué deux albums Nevermind, pouvez-me dire la différence entre ces deux galettes ; sachant que je possède l'original.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
kaelkael
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Masculin
Age : 37
Nombre de messages : 23990
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par kaelkael le Jeu 29 Sep 2011 - 21:13

Se sont d autres versions différente ni plus ni moins
avatar
hae
Valléen cosmique
Valléen cosmique

Féminin
Age : 33
Nombre de messages : 24479
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par hae le Ven 30 Sep 2011 - 7:03

une fiche très intéressante sur un groupe devenu légendaire ...

merci :)


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
avatar
Ana
Modo

Féminin
Age : 40
Nombre de messages : 5744
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Ana le Lun 3 Oct 2011 - 14:11

@Keniori Mortback a écrit:
Petite question, j'ai remarqué deux albums Nevermind, pouvez-me dire la différence entre ces deux galettes ; sachant que je possède l'original.

Yep comme répondu par notre ami, il y a eu des rééditions après la mort de Cobain pour garder à flot les rentrées d'argent par les producteurs... l'original est celui de l'année de sortie que j'ai citée. Je pense qu'il y a simplement eu quelques morceaux ajoutés ou des mix différents mais rien ne vaut l'original je pense...


Pour les autres : merci à tous et à toutes de m'avoir lue sur cette longue fiche! Je suis contente qu'elle vous ai plu, je vais continuer à animer la section zic de tout coeur ^ ^
avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Keniori Mortback le Lun 3 Oct 2011 - 23:01

Je prendrai de nouveau "Nevermind" afin d'avoir un double.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.

avatar
Keniori Mortback
Valléen des étoiles
Valléen des étoiles

Masculin
Nombre de messages : 8507
Humeur du moment :

Re: Nirvana

Message par Keniori Mortback le Mar 8 Avr 2014 - 19:16

Up pour ce brillant article.  


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Le jeu video est une passion, sachons en profiter et se respecter.


Contenu sponsorisé

Re: Nirvana

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 24 Sep 2018 - 5:31